Urgent/Alerte Info: La ville de Taï attaquée hier par un Commando armé non identifié. Six morts et des dizaines de blessés

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

Soldat armé non identifié.
Soldat armé non identifié.

Publié le mercredi 22 février 2012 | IVOIREBUSINESS – Les combattants armés non identifiés qui pullulent dans les forêts de l’Ouest ont encore fait parler d’eux hier, en frappant un campement d’allogènes dans la région de Taï.

L’attaque du commando armé non identifié a eu lieu dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 février 2012 dans le village de Zriglo situé non loin de Taï.
Selon des témoins qu’IvoireBusiness a pu joindre sur place, l’attaque de Zriglo s’est produite aux environs de minuit au moment où ce campement d’allogènes était endormi.
Armés d’armes automatiques, le commando a commencé à faire feu de tout bois et dans tous les sens.
Ce fut la débandade, certains habitants réussissant à fuir dans la forêt. Le bilan de l’attaque armée s’élève à six morts et plusieurs blessés dont une femme.
Les FRCI de la zone dirigés par le commandant Coulibaly Moussa dit « Moses » sont arrivés sur les lieux, mais trop tard. Le commando s’est évanoui dans la forêt.
Il est de notorieté plublique que des centaines de combattants armés pullulent les forêts denses de l’Ouest, de Taï à Duekoué en passant par Bangolo. Tous, à l’instar du célèbre Commando Beinguiste et du Major Bamba, ont juré de faire la peau au régime d’Alassane Ouattara.

Des Commandants armés non identifiés ont également été signalés au Sud du pays à Sikensi et à Dabou, de même qu’à l’Est frontalier du Ghana dans la région du Moronou, à Arrah. Un maillage en règle du territoire à la façon d’un filet de pêche, est en train de s’opérer sur tout le territoire national. Prélude à des attaques coordonnées de grandes envergures.

Ce n’est pas la première fois que Zriglo est attaqué.
Le 16 septembre dernier un commando armé avait déjà attaqué Taï et Zriglo. L’attaque avait été revendiquée par le Major Bamba, président du MSD-CI, et avait fait près de 200 morts, côté FRCI et populations allogènes.

Patrice Lecomte

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article