Udpci: Le torchon brûle entre Mabri et Flindé

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

L
L'Udpci pendant l'élection présidentielle 2010.

Publié le vendredi 10 fevrier 2012 | Nord-Sud - C’est une information de première oreille ! Il y a de nouveau de l’eau dans le gaz de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte

d’Ivoire (Udpci). Cette énième bisbille dans le parti arc-en-ciel est consécutive aux législatives du 11 décembre 2011. Une élection qui a manifestement laissé un arrière-goût amère dans les rapports entre Albert Toikeusse Mabri, président du parti et son lieutenant, Albert Flindé. A l’heure du bilan de cette consultation, le président de l’Udpci a estimé que le maire de Man est en partie responsable de la déconvenue du parti dans la région du Tonkpi où le Rassemblement des républicains (Rdr) lui a taillé des croupières. En guise de sanction, l’héritier politique de Robert Guéi aurait décidé de retirer sa confiance à l’actuel ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle dans la perspective du prochain remaniement ministériel. M. Flindé, 1er secrétaire général du parti, qui ne digérait pas déjà que Mabri Toikeusse l’accable de la sorte, a renfrogné sa mine quand il a appris le sort que le président de son parti lui réservait. En bon Africain, il ne voulut cependant point céder au découragement. Mieux, il décide de jouer son va-tout. Il prit la direction de Daoukro, pour aller saluer Henri Konan Bédié, le sage que tous consultent en ce moment. Evidemment, il profite des civilités pour solliciter le parrainage oh combien précieux du Sphinx de Daoukro, pour être parmi les bons chevaux lors de la formation du prochain gouvernement. Mais, manque de pot pour Albert Flindé, le président de l’Udpci reçoit un ‘’câble’’ l’informant avec détails, de la démarche de son ‘’frère’’ et camarade. Loin de les rapprocher, cette information a davantage envenimé les relations entre le président de l’Udpci et son 1er secrétaire général adjoint, sous la menace d’un limogeage, dit-on. Quelles seront les conséquences de cette nouvelle querelle au sein de l’Udpci ? Bien malin qui pourra répondre.

M. Dossa

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article