The Economist traite les socialistes français d'arriérés

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

The Economist traite les socialistes français d'arriérés
Le magazine britannique The Economist compare, dans un article paru ce vendredi, les candidats à la primaire socialiste en France à des dinosaures. Seul Manuel Valls échappe aux foudres de l'influent hebdomadaire économique.

Illustrant son propos par un cliché d'un dinosaure clope au bec, ballon de vin rouge à la main et coiffé d'un béret basque, l'hebdo égratigne certains points du programme des candidats socialistes français. "Royal veut interdire la spéculation sur la dette souveraine. Montebourg, abolir les agences de notation. Martine Aubry et François Hollande semblent figés dans le temps, autour de 1981, lorsqu'ils proposent de revenir à la retraite à 60 ans. Personne ne semble leur avoir dit qu'il y a une manière simple d'éviter la colère des marchés obligatoires : équilibrez vos comptes et n'empruntez pas", se lâche l'hebdo.

Seul Manuel Valls, qui a souligné l'importance de prendre des mesures d'austérité budgétaire aussi forte que l'après Seconde Guerre Mondiale, est épargné par The Economist, qui se désole "qu'à 49 ans, il est considéré comme étant trop jeune pour être un concurrent sérieux". Avant de conclure par, "le jour où les paléo-socialistes de la génération Mitterrand permettront de tels personnages d'émerger, ce sera l'aube d'une vraie révolution". Pas sûr qu'ils apprécieront. (7sur7)

Publié dans France

Commenter cet article