Scandale/Travaux de réhabilitation de l’Université: La somme pharaonique de 40 MILLIARDS détournée. Ouattara déroule ses scandales

Publié le par GUILLAUME DELLOH

Cissé Bacongo, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, aujourd
Cissé Bacongo, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, aujourd'hui sur la sellette.

Le 03 août 2012 par IVOIREBUSINESS – Le régime Ouattara est chaque jour éclaboussé par des scandales financiers et des détournements de deniers publics à répétition. L’image d’Alassane Ouattara, qui s`est fait le chantre de la

"bonne gouvernance", en prend pour son grade. Sous cape, des acteurs économiques et des diplomates critiquent régulièrement la persistance de pratiques douteuses dans certains cercles du pouvoir.

Après le scandale d’attribution d’un marché douteux au ministère de la Salubrité publique qui a failli couter son poste à la ministre Anne Oulotto (Bulldozer), et celui de l’indemnisation de victimes des déchets toxiques qui a couté son poste au ministre Adama Bictogo, c’est aujourd’hui l’université d’Abidjan qui est sur la sellette. L’argentier du ministère de l’enseignement supérieur et de la rechercher scientifique est accusé d’avoir détourné plus de 40 milliards de Fcfa, dans les travaux de réhabilitation de l’université d’Abidjan.

Le nommé MEITE Adama, Directeur des Finances et du Patrimoine du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, et homme de main du ministre Cissé Bacongo, est soupconné d’avoir détourné la rondelette somme de 40 milliards de Fcfa, qui devait servir à réhabiliter l'université d'Abidjan.

Alassane OUATTARA, fortement éclaboussé par ce énième scandale a mis fin aux fonctions du véreux homme de main du ministre Cissé Bacongo.
Il a en effet signé hier jeudi 2 août 2012, un décret mettant fin aux fonctions de Monsieur MEITE Adama, en qualité de Directeur des Finances et du Patrimoine du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Cette décision fait suite aux problèmes de gouvernance constatés lors des travaux de réhabilitation de l’Université d’Abidjan.

Le chef de l’Etat a demandé au Premier Ministre de diligenter une enquête sur les conditions d’attribution de ce marché.
Critiqué depuis des mois, le contrat pour la réhabilitation de l`université
a été attribué à l`homme d`affaires Sidi Kagnassi, selon des sources proches
du dossier. M. Kagnassi a représenté la société française Sagem (aujourd`hui
Safran) qui avait obtenu le contrat, contesté, pour l`identification des
électeurs réalisée avant la présidentielle de 2010.

Pour rappel, de très lourds travaux de réhabilitation ont été engagés à l`université de
la capitale économique ivoirienne, fermée après la crise postélectorale
meurtrière de décembre 2010-avril 2011.
L’université, actuellement fermée, doit rouvrir le 3 septembre prochain.
Avec ce scandale de détournement de 40 milliards de Fcfa par MEITE Adama, Directeur des Finances et du Patrimoine du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, et homme de main du ministre Cissé Bacongo, cette réouverture est aujourd’hui compromise.
Nous y reviendrons.

Eric Lassale

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article