RTI: Alassane Ouattara, le président qui attendait la caméra

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

ADO sur CNN lors de son séjour americain. De Getty images.
ADO sur CNN lors de son séjour americain. De Getty images.

Le 02 août 2011 par IvoireBusiness - L’information a fait la une des médias ivoiriens de ce lundi 1er août 2011. Le président ivoirien,

fraîchement rentré de son séjour aux États-Unis, a pris une décision qui a surpris plus d’un. En effet, dimanche dernier Alassane Ouattara a signé un décret limogeant le premier responsable de la Radio Télévision de Côte d’Ivoire (RTI), en la personne du très célèbre Brou Aka Pascal, nommé au plus fort de la crise à la tête de la télévision de propagande (TCI) puis reconduit a la tête de la RTI, après la chute de Laurent Gbagbo. Le redémarrage de la RTI est prévu pour le 6 août. « Cette décision est la conséquence de graves dysfonctionnements observés dans la gestion quotidienne de la RTI. Ces dysfonctionnements ont atteint leur paroxysme le samedi 30 juillet dernier. En effet, la direction générale de la RTI n’a dépêché aucune équipe de reportage pour assurer la couverture du retour du président de la République de sa visite aux États-Unis d’Amérique ». Voici la raison officielle avancée par le ministre de la Communication, Coty Souleïmane Diakité, pour justifier le limogeage de Brou Aka. Certes, il est de la prérogative de tout chef d’État de se séparer d’un fonctionnaire qui, à ses yeux, n’est pas en mesure de se conformer aux règles et principes susceptibles de contribuer à la réalisation des idéaux, et des aspirations qui sont ceux de l’administration. En n’ayant pas diligenté à temps le déploiement d’une équipe de reportage pour couvrir l’arrivée d’Alassane Ouattara, à l’aéroport d’Abidjan, ce samedi 30 juillet 2011, le dossier de l’ex-directeur de la RTI peut paraitre difficilement défendable. Pour autant, on ne peut pas non plus comprendre que, juste pour l’absence de cette équipe de reportage, Alassane Ouattara ait attendu pendant trente bonnes minutes, à l’aéroport international d’Abidjan, avant de descendre de son avion. Rien que pour le filmage de la télévision ! ?
Brou Aka Pascal quant à lui se défend et affirme selon la radio française RFI, avoir été informé de l’arrivée du président pour 15H au lieu de 9H. Qui l’a informé ? Quel service et par quel moyen ? Appel téléphonique, courrier officiel, fax, sms ? A-t-on mené une enquête sérieuse comme cela se doit pour une faute aussi grave afin d’objectivement situer les responsabilités ? Ne pouvait-on pas le suspendre en attendant les conclusions ?
Connectionivoirienne.net
avec
guineeconakry.info

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article