Résultats de la commission nationale d’enquêtes : Gbagbo et Ouattara responsables de crimes, que faisons-nous donc?

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

La commission nationale d’enquête rendant ses conclusions à Alassane Dramane Ouattara.
La commission nationale d’enquête rendant ses conclusions à Alassane Dramane Ouattara.

Le 11 août 2012 par Correspondance particulière - Ainsi donc les fameux résultats tant attendus par tous sont là:
“Les forces armées pro-Gbagbo sont responsables de la mort de 1.452

personnes (dont 1.009 exécutions sommaires), tandis que les Forces
républicaines (FRCI) de M. Ouattara ont causé la mort de 727 personnes (dont 545 exécutions sommaires), selon les données citées par Mme Badjo, qui n`a pas précisé l`identité ni le statut (civil ou militaire) des victimes.
La commission a aussi mis en cause les forces non conventionnelles qui ont combattu, comme les miliciens pro-Gbagbo ou les chasseurs traditionnels “dozo” qui, selon de nombreux témoignages, ont agi aux côtés des FRCI et ont tué 200 personnes d`après la CNE.” Publié le mercredi 8 aout 2012 | AFP
La commission nationale d’enquête créée au lendemain de l’installation du nouveau pouvoir d’Abidjan a passé plus d’un an pour révéler que “les forces armées pro-gbagbo” ont tué deux fois plus que les forces pro-ouattara. Simples calculs impressionnants: 727 x 2= 1054, ainsi donc, les forces de Ouattara ont tué moins que les forces de Gbagbo, à 402 personnes près! Hallucinant, n’est ce pas?
Ainsi donc 1009 exécutions sommaires ont été perpétrées par le camp Gbagbo contre 545 pour le camp Ouattara! Cette fois, un peu plus de la moitié! Je suis bien curieux de savoir la période concernée par ces exécutions sommaires (avant le 11 avril 2011 ou après?) Je suis également bien curieux de savoir le statut et l’identité des victimes de chaque camp.
Ainsi donc les 800 personnes exécutées à Duékoué et confirmées par les organismes internationaux sont soient des sous-hommes, soient attribuées au camp Gbagbo ou totalement ignorées! Safroulaye! 700 est quand même un chiffre bien inférieur à 800! Ce sont les mathématiques élémentaires qui le stipulent. Comment cela est-il possible Mme Badjo?
Ainsi donc Gbagbo a tué deux fois plus que Ouattara, selon cette commission nationale d’enquête. Les chiffres officiels sont désormais officiellement sont connus. Gbagbo et Ouattara ont commandité des crimes, selon les enquêtes. Ceci signifie en clair que Gbagbo et Ouattara sont des criminels. Encore une fois ce sont les enquêtes qui le révèlent. Que faisons-nous alors? Gbagbo et tous les membres de son camp ont été déjà accusés de génocide , viols et vols, crimes économiques etc…Mieux, ils sont tous déjà en prison! Les parents et amis de leurs 1452 victimes doivent avoir poussé un ouf de soulagement! Qu’en est-il des victimes des 727 victimes du camp Ouattara?
Ainsi donc les ivoiriennes et les ivoiriens se posent la question suivante à l’unisson: “que faisons-nous donc?”
Oui, que faisons-nous donc Me Ahoussou Kouadio?
Oui, que faisons-nous donc, M.Ange Kessy?
Oui, que faisons-nous donc M.Konan Bédié?
Oui, que faisons-nous donc M Djédjé Mady?
Que faisons-nous donc M.Amadou Soumahoro?
Oui, que faisons-nous donc peuple de Cote d’Ivoire?
Toutes les victimes, de quelque coté qu’elles soient, sont d’abord et avant tout des ivoiriens! Des ivoiriens ont été massacrés, certains responsables de ces crimes ont été instantanément torturés et écroués, d’autres sont encore en liberté et se balladent à travers le monde entier. J’ose penser que la Cote d’Ivoire n’est pas “une nation bananière” comme le disait Mah Sogonah Bamba, la propagandiste RDR.
Toute chose, bonne ou mauvaise, a une fin. La longue attente des résultats des enquêtes de la commission nationale d’enquête a touché à sa fin. Les responsables sont désormais officiellement connus. Que faisons-nous donc?
Sans rancune.
Une contribution de Cebastien Gnahoré

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article