"Protection des droits fondamentaux de l'homme": L'abîme ne cesse de se creuser entre "Alassane Ouattara" et le peuple ivoirien!

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

Camp de réfugiés de Nahibly à Duekoué, après le massacre des réfugiés par les Frci et les Dozos.
Camp de réfugiés de Nahibly à Duekoué, après le massacre des réfugiés par les Frci et les Dozos.

Le 23 juillet 2012 par IVOIREBUSINESS - Plus d'une année après sa prise de pouvoir dans des conditions jugées calamiteuses par l'opinion internationale, "ALASSANE OUATTARA" n'a

toujours pas su trouver la stratégie idoine et pragmatique du juste milieu et du compromis, qui lui permettra d'insuffler une réelle dynamique d'apaisement , de réconciliation, et de rassemblement du peuple ivoirien, qui continue de payer toujours le lourd tribut de la longue impasse ivoirienne: Comme si cela ne suffisait pas , le peuple "WË" qui a vécu un génocide sans précédent dans l'histoire de la Côte d'ivoire indépendante il y a de cela une année, continue de souffrir le martyr avec l'attaque sanglante récente des "frci"(forces républicaines ivoiriennes) dans un camp de réfugiés à l'entrée de la ville martyr de "DUEKOUE" à l'ouest du pays, qui a fait 13 morts et plus d'une trentaine de blessés! Les médias français se sont fait l'écho de cette autre prédation, notamment ("RFI"-RADIO FRANCE INTERNATIONAL) qui s'est focalisée sur l'attaque sanglante de "DUEKOUE" dans l'ouest de LA CÖTE D'IVOIRE! Sur le plan politique et diplomatique, les Etats-unis ont condamné virtuellement avec énergie cette nouvelle entorse aux droits fondamentaux de l'homme en Côte d'ivoire! Mais ce qui nous interpelle davantage, en tant qu'observateurs objectifs de la conflictualité socio-politique ivoirienne, c'est le mutisme béat de l'ex puissance colonisatrice, alors qu'elle semble condamner avec vigueur ces derniers temps les atteintes aux droits de l'homme sur un autre front sensible, notamment en UKRAINE ET EN SYRIE: Deux poids, deux mesures et une rhétorique aux antipodes des valeurs de gauche universelles: Le nouveau gouvernement socialiste dirigé par "François Hollande" sera-t-il rattrapé aussi à son tour par une forme maladroite de "real politik" en Côte d'ivoire, pour privilégier implicitement l'ordre brutal et prédateur cartésien imposé par les sbires de l'actuel régime ivoirien, au moment où atteintes permanentes aux droits de l'homme en CÔTE D'IVOIRE riment avec banalisation récurrente et latente? Le nouveau gouvernement socialiste dirigé par "François Hollande" serait-il devenu subitement tolérant et angélique à l'égard d'un pseudo gouvernement ivoirien qui est persuadé que sa survie politique et économique passe par un soutien inestimable de la communauté dite internationale? Mieux, la visite éventuelle "D'Alassane Ouattara" à Paris, loin d'être une visite opportune, sera-t-elle une foire aux réprimandes et aux règlements de compte et d'autre part, une occasion ultime d'interpellation sur les nombreuses atteintes odieuses inhérentes aux droits de l'homme en Côte d'ivoire? C'est là où le bât blesse...WAIT AND SEE!

(Attendons pour voir!)-(Yves T BOUAZO)

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article