Politique: Après la dernière réunion du Comité central, le message de Gbagbo au Fpi

Publié le par GUILLAUME DELLOH

Le président Gbagbo le 02 mai 2011 à Korhogo.
Le président Gbagbo le 02 mai 2011 à Korhogo.

Publié le mercredi 27 juillet 2011 | Soir Info - « Le président Laurent Gbagbo, depuis Korhogo, son lieu de détention arbitraire, suit avec la plus grande attention la situation politique

de la Côte d'Ivoire en général et particulièrement celle du Front populaire ivoirien (Fpi), le parti qu'il a fondé.
Il se réjouit que, malgré les difficultés et adversités du moment, le Fpi soit resté une maison solide qui a su garder le cap de la claire vision de sa responsabilité historique dans le combat pour la démocratie et la souveraineté de notre pays et de notre continent ; valeurs pour lesquelles, il a créé le Fpi.
Il se félicite de l'extraordinaire mobilisation de tous les militantes et militants pour sa libération ainsi que de celle de tous les camarades et sympathisants arbitrairement privés de leur liberté.
Il apporte son soutien au camarade Miaka Ouretto, président intérimaire, à tous les membres du Secrétariat intérimaire, à tous les Fédéraux, aux Secrétaires de sections, aux Secrétaires de base, à toutes les Structures spécialisées ainsi qu'à l'ensemble des militantes et militants aussi bien en Côte d'Ivoire que partout ailleurs dans le monde.
Le président Laurent Gbagbo rappelle à tous que le Fpi est porteur d'une espérance non seulement pour la Côte d'Ivoire, mais également pour toute l'Afrique entière qui se bat pour sa franchise de toutes les servitudes. Le FPI ne saurait se détourner de cet idéal pour lequel tant de nos concitoyens et africains ont donné de leur vie.
Il rassure l'ensemble de tous les militants, militantes et sympathisants de sa détermination à poursuivre ce combat pour lequel, aucune humiliation n'est de trop pour lui.
Il souhaite beaucoup de courage à tous les camarades ».

Fait à Abidjan le 26 Juillet 2011
Pour le président Laurent GBAGBO
Le Porte-parole
KONE Katinan Justin

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article