Obama : "Les États-Unis mériteront toujours AAA"

Publié le par GUILLAUME DELLOH

Le président américain s'est exprimé lundi sur l'abaissement de la note souveraine par l'agence Standard & Poor's.

Obama : "Les États-Unis mériteront toujours AAA"
Le président Barack Obama a défendu lundi le crédit des États-Unis dont la note, jusqu'alors impeccable, a été dégradée vendredi par l'agence Standard & Poor's. Il a souligné que les problèmes économiques pouvaient être "résolus", mais qu'il fallait une volonté politique. Barack Obama a annoncé qu'il ferait ses propres recommandations "dans les prochaines semaines" pour réduire le déficit et a appelé ses adversaires républicains à accepter des hausses d'impôts pour les Américains les plus riches. Il a dit espérer que la décision de Standard & Poor's rappelle aux élus l'urgence qu'il y avait à régler le problème. "Les États-Unis mériteront toujours la note AAA", a-t-il ajouté, estimant que c'est plutôt la paralysie politique que la situation effective de la dette qui inquiète les marchés.

L'annonce du passage de la note "AAA" à "AA+", qui était attendue, intervient aussi au moment où les questions vont bon train sur les chances de Barack Obama dans la course à la réélection en 2012, alors qu'il fait déjà face à une économie en berne et à une cote de popularité déclinante. Le secrétaire au Trésor Timothy Geithner a sévèrement critiqué l'agence de notation Standard & Poor's, qui a, selon lui, émis "un jugement terriblement mal avisé". "Ils ont fait preuve d'un manque effarant de connaissances sur les mathématiques fondamentales du budget des États-Unis. Et je pense qu'ils ont tiré exactement la mauvaise conclusion", a-t-il déclaré sur la chaîne NBC.

Échanges virulents

Le week-end a aussi été l'occasion de débats féroces au sein de la classe politique de Washington, parlementaires démocrates et républicains se rejetant mutuellement dimanche la responsabilité de l'abaissement de la note, malgré le message d'unité lancé par la Maison-Blanche aux responsables politiques. Le sénateur démocrate John Kerry a estimé que l'abaissement de la note était la conséquence des tentatives de blocage de certains républicains lors des débats sur le relèvement du plafond de la dette. 

"Cet abaissement de note, c'est celui du Tea Party", a-t-il lancé à l'endroit du mouvement ultraconservateur. "Ce dont nous avons besoin ici à Washington, c'est d'arrêter nos empoignades", a-t-il dit. Riposte immédiate du sénateur républicain John McCain : "Je suis d'accord sur le fait que notre système souffre de dysfonctionnements, mais qui viennent en bonne partie de l'échec du président à diriger le pays."

( Avec Le Point ) 

Publié dans USA

Commenter cet article