Législatives : Soro, candidat !

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

Législatives : Soro, candidat !
Par-delà les cadres du Mouvement, le secrétaire général des Forces nouvelles, Guillaume Soro, devrait, lui aussi, descendre dans l’arène lors des prochaines joutes électorales.


Le Premier ministre, Guillaume Soro, restera jusqu’au bout avec le chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Au-delà des cadres civils de son mouvement qu’il a l’ambition de mettre à la disposition du nouveau président de la République, à l’Assemblée nationale, le secrétaire général des Forces nouvelles ne compte pas rester passif. Des sources bien introduites au sein de l’ex-rébellion assurent que le Premier ministre Soro s’alignera pour les élections législatives à venir. Il devrait briguer un poste de député, dans sa ville d’origine, c’est-à-dire Ferkessédougou. Comme convenu par le conclave du week-end dernier à Bouaké, le secrétaire général des Forces nouvelles se présentera aux législatives à Ferké (diminutif de Ferkessédougou) sous la bannière du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Selon nos sources, Guillaume Soro est d’autant plus déterminé à se faire élire député à l’Assemblée nationale qu’il attache un grand prix au soutien que son mouvement doit apporter au nouveau président, dans l’œuvre de reconstruction du pays et de réconciliation des populations. « Le Premier ministre est déterminé à se présenter à ces législatives qu’il espère remporter haut la main», soutient une de nos sources auprès du chef du gouvernement ivoirien. Il prépare donc ce rendez-vous avec la minutie qu’on lui connaît. Car, loin du soutien qu’il compte apporter à M. Ouattara, cette élection au poste de député devrait constituer un tournant dans sa carrière politique. En 2001, Guillaume Soro avait déjà tenté de briguer un poste d’adjoint au maire dans la commune de Port-Bouët. Pour ces municipales-là, Guillaume Soro était le colistier de la secrétaire générale du Rassemblement des républicains (Rdr), Henriette Dagri-Diabaté. Mais, comble de malchance, ils ont été battus par le maire sortant, Hortense Aka-Anghui. En ce qui concerne les législatives, des questions stratégiques de dernière minute pourraient cependant amener Guillaume Soro à se présenter dans une autre circonscription électorale. Pour ces joutes-ci, ce sont une vingtaine de cadres civils issus des rangs des Forces nouvelles qui iront, tout comme leur leader, à l’assaut du parlement ivoirien. « Il y a au total une vingtaine de candidats sérieux qui comptent se présenter dans les différentes régions du pays. Certains sont ministres dans l’actuel gouvernement, d’autres Dg dans l’administration publique », renchérit un autre de nos informateurs. Au nombre de ces candidats sérieux issus des Forces nouvelles, on cite pêle-mêle Konaté Sidiki, Alain Lobognon, Affoussy Bamba, Fatoumata Traoré-Diop ou encore Sess Soukou Mohamed. Si l’on sait déjà que le ministre Alain Lobognon se présentera dans sa ville d’origine, Fresco, son collègue, Konaté Sidiki serait tenté par l’Ouest. Pour l’instant, deux inconnues restent cependant indéchiffrables. La première renvoie à la stratégie qu’adoptera Guillaume Soro, actuellement chef du gouvernement. Va-t-il rendre le tablier pour aller battre campagne ou pas ? Quant à la seconde inconnue, elle n’est pas propre aux Forces nouvelles. Il s’agit de savoir ce que chaque groupement, membre du Rhdp, fera de sa victoire. Autrement dit, formeront-ils des groupes parlementaires distincts ? Là-dessus, des observateurs prêtent, en effet, des intentions à Guillaume Soro, relativement au poste de président de l’Assemblée nationale.

Marc Dossa

Nord-Sud - Abidjan.net )

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article