GHANA 2012: Mr et Mme Rawlings prennent une pause politique

Publié le par GUILLAUME DELLOH

Konadu et John Rawlings (ph)

:: ACTUALITÉ INFO NEWS GHANA:: ARTICLE DE LA RÉDACTION DE KOACI AU GHANA:: ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE GHANA 2012::

L’ex-président du Ghana, le capitaine d’aviation Jerry John Rawlings a pour la première fois depuis la défaite de sa femme aux primaires du Congrès National pour la Démocratie (NDC) annoncé sur les ondes de la radio BBC que sa femme Konadu et lui vont prendre une pause momentanée dans la vie politique du Ghana. Cette annonce est une réponse aux suspens qui entourent le devenir des Rawlings dans le NDC, le parti dont ils sont les fondateurs et l’appréciation qu’ils font de l’élection d’Atta Mills comme candidat du parti à la présidentielle de 2012.
Les débats internes, les critiques et les interrogations au sein du parti au pouvoir au Ghana, le NDC, continue de dominer la vie politique dans le pays. Si l’issue des primaires du NDC, laquelle a désigné l’actuel président de la République John Atta Mills à une majorité écrasante comme porte flambeau du parti à la prochaine présidentielle a calmé un peu les rivalités, le devenir et la place des Rawlings dans le parti restent encore un mystère pour bon nombre de militants et sympathisants du NDC.

En guise de réponse à la sollicitation et à l’attente de ses admirateurs un peu partout dans le pays, Jerry Rawlings est sorti de sa réserve pour donner son point de vue sur la manière dont le congrès électif du NDC s’est tenu à Sunyani et aussi à propos de la nouvelle orientation politique qu’ils attendent se donner dans l’arène politique du pays.

Le charismatique ex chef de la junte ghanéenne qui n’a pas sa langue dans la poche, a déclaré que Nana Konadu, son épouse s’est présentée au primaire suite aux pressions exercées par les délégués à travers le pays notamment la manière dont la gestion des affaires étatiques s’effectuent avec complaisance et nonchalance. A propos de la cuisante défaite de sa femme, l’ex chef de l’Etat a révélé que le parti et le gouvernement seront responsables de la façon ils ont injecté tant d’argent dans le processus afin d’acheter le vote en faveur du candidat Atta Mills. C’était une peur exercée sur les quelques 3.000 délégués qui ont pris part au congrès, a-t-il souligné.

Mais là où le père fondateur du NDC se montre sans pitié, c’est quand il présage l’issue de la présidentielle de 2012, le président Atta Mills « va payer le prix de sa victoire l'année prochaine ».

Sur leur devenir politique, Rawlings a affirmé que son épouse et lui ne vont pas quitter la politique dans la mesure où il existe des injustices dans la manière le pays est dirigé. Sur leur position actuelle, il a révélé que « nous prenons une pause » avant d’ajouter que lorsque Nana Konadu aura achevé le livre qu’elle entrain d’écrire « nous déciderons de la suite à donner à notre orientation politique au temps opportun ». Toutefois il a exclu tout départ du parti.
Réitérant ses griefs contre la gouvernance d’ Atta Mills, l’ex-président déclare sans se voiler la face que « le président Mills et son gouvernement ont commis tous les maux du passé ».

Certains observateurs de la scène politique ghanéenne, après avoir étudié les piètres résultats de Konadu Rawlings, estiment que sa défaite signifie un effacement politique de l’ex premier couple dans le pays. Mais les faits sur le terrain ont démenti cette prévision car le weekend dernier Rawlings et son épouse ont pris part en vedette à Accra à la troisième conférence du Leadership des Femmes Ouest-Africaines (WAWLC).

Maintenant qu’ils sont à la pause, battront-ils campagne aux cotés d’Atta Mills lors de la présidentielle ? La réponse à cette question est une autre équation qui pourra influencer certains électeurs.

Mensah, KOACI ACCRA


Publié dans Ghana

Commenter cet article