Frayeur à Daloa/Rumeurs de coup d'Etat : De très fortes détonations d’armes lourdes entendues au camp militaire 2e bataillon

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

Détonations à la poudrière du 2e bataillon de Daloa, le 2
Détonations à la poudrière du 2e bataillon de Daloa, le 2' août 2011.

Publié le jeudi 25 aout 2011 | IVOIREBUSINESS – Selon des témoins, la ville de Daloa a frôlé le pire hier. En effet, de fortes détonations

d’armes lourdes et de coups de canons ont été entendus au camp militaire du 2e bataillon aux alentours de 22h jusqu’à minuit. Elles étaient identiques à celles entendues à Bagdad en Irak, et on pouvait les entendre à 22 kilomètres à la ronde. Tel ce habitant de Tchebloguhé, village de Daloa situé à une vingtaine de kilomètres de là, et qui a entendu ces bruits assourdissants qui ont laissé penser à une reprise des combats entre FDS et FRCI, dans la cité des antilopes.

La psychose s’est immédiatement emparée de la population qui a pris la clé des champs ou la poutre d’escampettes. Les rues de la ville se sont vidées avec une célérité inhabituelle.
Selon des sources, ces détonations provenaient de la poudrière du 2e Bataillon qui a pris feu. Pourquoi? On se perd en conjectures. Attaque militaire alimentée par les rumeurs de coup d'Etat, explosion accidentelle due à un court circuit ou à un feu parasite? Pour l’instant aucune réponse définitive.
Rappelons que la poudrière du 2e bataillon de Daloa contient des armes lourdes tels les missiles d’hélicoptère, des obus de canon et tout un arsenal militaire.

Nous y reviendrons

Eric Lassale

 

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article