Evasion de la prison de Katiola : Voici pourquoi les pro-Gbagbo n’ont pas fui

Publié le par GUILLAUME DELLOH


Samedi, environ dix-huit (18) prisonniers se sont évadés de la prison civile de Katiola après avoir dépossédé un garde pénitentiaire de ses moyens de défense. Telle est l’information qui a envahi la ville et ses environs, quelques heures après ce forfait, et qui a suscité beaucoup d’interrogations.

Surtout qu’il s’est déroulé dans l’enceinte des locaux abritant des détenus politiques proches de l’ancien régime. En effet, depuis la chute de leur mentor, le 11 avril 2011, ce sont, entre autres, Jean-Jacques Béchio, Abdoulaye Sangaré, Bro Grégbé Géneviève, Kuyo Téa Narcisse qui séjournent dans cette prison de la localité de Katiola, sous l’œil vigilant du commandant Hervé, alias Vétcho. Après l’annonce de cette évasion, nombre d’Ivoiriens se sont interrogés sur le sort de ceux-ci. « Bien que les portes de la prison soient restées ouvertes durant des minutes, aucun détenu politique n’a exprimé son intention de fuir. Ce qui a étonné la population de Katiola », a révélé un habitant de la capitale du Hambol. Une attitude de sagesse ? S’interroge-on dans les conversations à Abidjan. Par ailleurs, révèlent nos interlocuteurs, les détenus Lmp ont eu peur de tomber dans un guet apens, un piège. « Ils ont cru à un piège à eux tendu par les autorités pénitentiaires de la place pour tester leur dose de confiance », indique-t-on.

B.N.

Source : Le Mandat

Réagissez(0) Imprimez
Recommandez
Sponsorisé par
PARTAGER CET ARTICLE SUR
Digg Delicious Facebook Twitter Google Bookmarks Wikio Viadeo
28-02-2012 à 06:02

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article