Côte d'Ivoire: La dette de sang du maitre du monde

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

ADO salue Sarko à l
ADO salue Sarko à l'Elysée lors du sommet du G8.

Le 30 août 2011 par Correspondance particulière - Je reviens de l’Afrique du sud où j’étais en mission. A la fin de la mission, je suis allé dans un autre pays, sur un autre continent

rencontrer un sage. Je ne vous dirai pas le nom du pays pour des raisons que vous savez. J’ai rencontré le sage pour qu’il m’explique le pourquoi du chaos en Côte d’Ivoire. Parce que moi, j’y ai perdu mon latin. Et voici son récit.
En 1939, avant la deuxième guerre mondiale, Hitler, le Führer est allé rencontrer les prêtres tibétains afin que ceux-ci le mettent en contact avec le maître du monde (*) lui-même. La porte de la demeure du maitre du monde se trouve sur le toit du monde (les territoires du Tibet, du Bhoutan, de l’Inde-du-nord et du Népal). Hitler était allé lui demander la victoire sur les alliés. Le maître du monde accéda à la demande d’Hitler. Il revint en Allemagne avec certains prêtres tibétains : ceux qu’il utilisait comme courroie de transmission entre lui et le maitre du monde.
Rapidement, Hitler pris le dessus sur les alliés (la France, la Grande-Bretagne…). Mais dans le contrat avec le maître du monde, Hitler devait lui fournir plusieurs dizaines de millions de victimes en faisant des massacres de grande ampleur. La livraison des victimes par vague mensuelle fut quantifiée et définie. A cet effet le maître du monde avait pris toutes les dispositions utiles pour recueillir le sang (le sang est le siège de l’âme) des victimes.
Mais dans l’entendement du maître du monde, une guerre reste une guerre. Et personne ne doit en tirer profit sauf lui seul. Parce que lui, le maître, il déclenche la guerre pour la guerre et non pour arranger quelqu’un. Les projets d’après guerre ne le concernent pas. Dans l’exécution du contrat avec le maître du monde, Hitler se trouva incapable de fournir dans le délai, le nombre de victimes qu’il avait promises, malgré l’holocauste du peuple juif.
Alors le maître du monde décida de récupérer le manque à fournir dans le camp d’Hitler. Ce qui lui causa d’énormes pertes sur le territoire de l’ex-URSS. La neige et le froid décimèrent une bonne partie de l’armée d’Hitler. Un bon nombre fut tué aux combats et beaucoup furent faits prisonniers. Staline lança une vaste contre-offensive qui le mena aux portes de Berlin. Sur les autres fronts, les troupes d’Hitler commencèrent à prendre de l’eau de toutes parts.
Hitler s’étant rendu compte que le maître du monde était en train de récupérer son dû, il fit appeler les prêtres tibétains qui se trouvaient en Allemagne et les fit exécuter tous. Afin que la dette du maître du monde ne subsiste pas à lui après sa mort qu’il savait imminente. Bien sûre, l’Allemagne aurait continué à payer cette dette du sang même après la mort d’Hitler si les fameux prêtres de satan restaient dans le pays. Le problème de la Côte d’Ivoire est schématiquement le même que celui de l’Allemagne.
Ouattara, son épouse Folleroux et Sarkozy ont délégué des prêtres français pour prendre contact avec les prêtres tibétains afin que le maître du monde leur donne la victoire sur les chrétiens ivoiriens. Pour Sarkozy, c’est le combat le plus important de son quinquennat. Pour rien au monde, il ne devra perdre la face dans ce combat contre Laurent GBAGBO. Il ne souhaitait pas connaître le même sort que son prédécesseur Jacques Chirac. Ou on ne dira pas que la France a perdu son pré-carré ivoirien sous le mandat de Sarkozy.
Ainsi, le trio infernal a promis au maître du monde le sang de 100.000 ivoiriens au minimum, sinon 200.000 au plus. Comme argumentation pour soutenir les chiffres annoncés devant le maître du monde, ils ont dit que vu le nombre important de patriotes et le niveau de leur engagement, Laurent GBAGBO et les jeunes patriotes avec l’armée ivoirienne allaient leur opposer une farouche résistance. Ils allaient en profiter pour remplir leur contrat en massacrant un maximum.
Pour ceux qui ont connaissance d’une déclaration de Mme Ouattara dans un journal américain, elle a dit : « s’il faut tuer 100.000 personnes pour prendre le pouvoir, nous le ferons ». Sinon, elle aurait pu dire : « s’il faut tuer des milliers de personnes,…». Elle a bien quantifié le nombre de morts. Maintenant vous connaissez le pourquoi.
Ainsi, en pleine exécution du contrat, les prêtres transmettent un bon de livraison de Ouattara au maître du monde (satan) sur lequel il est marqué livraison partielle : 24.066 tués tous les camps confondus. Vu le nombre dérisoire de la première livraison de Ouattara, le maître du monde contient sa colère parce que le délai n’a pas encore expiré. C’est également la raison de son inaction envers lui. En tenant compte du nombre de patriotes et de l’armée ivoirienne, Ouattara et Sarkozy ont projeté que les combats allaient durer au moins 6 mois.
A leur grande surprise, les soldats ivoiriens ont abandonné leurs positions de l’intérieur du pays et se sont repliés sur Abidjan. Les combats n’ont duré que deux semaines. Le nombre de victimes est dérisoire pour le maître du monde qui attend fermement le solde de la livraison qui devra avoir lieu avant début octobre 2011. A contrario, le dernier trimestre de l’année 2011 risque d’être chaotique pour le pouvoir de Ouattara et de sa femme Folleroux.
Vous comprenez maintenant pourquoi les sbires de Ouattara et de Sarkozy tuent pour un oui ou pour un non. Même pour un bonjour mal prononcé. Ouattara a de gros soucis à se faire. Le contrat signé avec le maitre du monde (satan) est fait uniquement à sa charge.
Les prêtres français ont dit au maitre du monde que c’est Ouattara le bénéficiaire du contrat. Le cas de force majeur est inopérant avec le maitre du monde (satan). A l’expiration du délai, les prêtres français et tibétains vont s’en laver les mains. Ouattara et sa femme seront tous seuls face à leur destin.
C’est la procédure habituelle. Tous les prêtres du maître du monde le savent. Ils ne le disent jamais au client. Tout compte fait, personne ne gagne au lotto avec lui. Toutes les ONGs, ses alliés d’hier commencent maintenant à crier sur tous les toits alors que Ouattara n’a même pas encore soldé la livraison de sang ivoirien au maître du monde (satan).
Les prêtres servant le maître du monde (satan) sont actuellement en Côte d’Ivoire pour veiller au respect strict du contrat. Ouattara, son épouse Folleroux et Sarkozy savent que si la livraison reste partielle, le solde sera pris dans leur camp et chacun d’eux risque de connaître une fin tragique.
Et le sage continue et il dit : « la Côte d’Ivoire doit beaucoup à M. Laurent GBAGBO. Il a été informé du deal des trois compères avec le maître du monde dans le mois de janvier 2011. Afin de les empêcher de remplir leur contrat vis-à-vis du maître du monde, il a décidé de ne pas livrer combat malgré la puissance de feu qu’il possédait ». La stratégie de GBAGBO va-t-elle payer ? Sarkozy, Ouattara et sa femme Folleroux pourront-ils honorer leur engagement avec le maître du monde (satan) ? Wait and see.

Le mystique patriote

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article