Complot : Dakar réfute les accusations de complicité d’Alpha Condé

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

Complot : Dakar réfute les accusations de complicité d’Alpha Condé
Le gouvernement sénégalais a réfuté les accusations du président guinéen Alpha Condé qui l’accuse d’avoir fermé les yeux sur les préparatifs, dans un hôtel de Dakar, d’un complot ayant abouti au récent raid de sa résidence à Conakry, a appris l’APS, lundi soir de source officielle.

Dans la nuit du 19 juillet dernier, des tirs nourris ont frappé pendant près de trois heures la résidence du président Condé à Conakry, touchée par des roquettes. Le chef de l’Etat était néanmoins "sain et sauf", tandis qu’un soldat de la garde présidentielle à été tué dans l’attaque.

‘’Le Sénégal, qui n’est ni de près, ni de loin mêlé à ce malheureux évènement, qu’il a déjà condamné avec la dernière énergie invite à la sérénité, tout en renouvelant son engagement constant à œuvrer au raffermissement continu des relations fraternelles qui le lient à la République sœur de Guinée et qui sont fondées sur le dialogue, la confiance mutuelle et le bon voisinage’’, rapporte un communiqué transmis à l’APS.

Dans un entretien accordé à Sud-FM et au quotidien Enquête (des médias sénégalais) diffusé le week-end et repris par RFI, M. Condé a cité le Sénégal dans ses accusations dans la perpétration du complot dont il a échappé, révélant qu’il avait protesté devant le ministre d’Etat sénégalais Madické Niang (Affaires étrangères).

‘’Le ministère des Affaires étrangères (du Sénégal) a pris connaissance, avec surprise, des propos du président guinéen, Alpha Condé, faisant état d’une implication du Sénégal dans la récente attaque contre sa résidence privée’’, signale communiqué du gouvernement sénégalais.

Les autorités sénégalaises rappellent : ‘’Connu pour sa généreuse hospitalité, le Sénégal a de tout temps accueilli, sur son sol, les leaders politiques guinéens, y compris le président Condé lorsqu’il était dans l’opposition.’’

( APS ) 

Publié dans Sénégal

Commenter cet article