Chômage technique d’agents de la RTI : Le calvaire prend de l’ampleur

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

Aka Sayé Lazare, Dg de la RTI.
Aka Sayé Lazare, Dg de la RTI.

Publié le mardi 7 fevrier 2012 | Notre Voie - Ils n’ont plus de vie de famille. Beaucoup n’arrivent plus à payer leurs factures d’électricité et d’eau. Des enfants mis à la porte

dans leurs écoles pour frais de scolarité impayés. De grands malades parmi eux n’ont plus les moyens de payer leurs ordonnances pour se faire soigner. A cette situation que vivent la quasi-totalité des 322 agents de la RTI mis en chômage technique depuis le 11 novembre 2011 est devenue plus dramatique, il y a quelques jours.
En témoignent, sous le couvert de l’anonymat, quelques uns d’entre eux qui ne savent plus à quel saint se vouer. « Faites quelque chose pour nous, sinon la RTI va nous tuer. A la fin du mois dernier, je n’ai trouvé que la somme de 1500 Fcfa sur mon compte bancaire », confie-t-il. Un autre affirme avoir fait une découverte de 25 mille Fcfa, alors qu’il paye son loyer à 60 Fcfa le mois.. « Tout a été diminué de moitié, renchérit : nos salaires, nos indemnités de logement, nos primes d’ancienneté. Pendant ce temps, la RTI recrute et réintègre certains de nos collègues en catimini, rien que sur une base tribale Ce n’est pas normal. » Face à ce cauchemar injustement imposé à un groupe de travailleurs de la Maison Bleue, tous leurs appels au régime Ouattara restent lettre morte.
Schadé Adédé

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article