Ce que vous ne saviez pas encore sur le 11 septembre

Publié le par GUILLAUME DELLOH

Il y a dix ans, 19 terroristes détournaient quatre avions, dont deux ont percuté les Twin Towers à New York, un autre finissait sur le Pentagone et le dernier s'écrasait dans un champ de Pennsylvanie. Mais voici quelques faits dont vous ignoriez peut-être l'existence.

 

Ce que vous ne saviez pas encore sur le 11 septembre
1. 20 personnes ont été retirées vivantes des décombres
Après que les deux tours se soient effondrées, les recherches ont encore permis de sauver 20 personnes. Parmi elles, John McLoughlin et Jimeno William, deux policiers secourus après 13 et 21 heures passées sous les décombres. En 2006, Oliver Stone a réalisé un film en se basant sur leur histoire: World Trade Center.

Pasquale Buzzelli, un ingénieur, et Genelle Guzman, secrétaire, se trouvaient dans les bureaux du 64e étage de la tour Nord quand le bâtiment a été touché. Buzzelli est resté inconscient pendant trois heures et s'est réveillé sur une colline de décombres, avec seul le ciel au dessus de la tête. Souffrant d'une fracture au pied, de coupures et d'une commotion cérébrale, il a été retrouvé par les sauveteurs. Guzman, a été retrouvée après 27 heures sous les décombres.

2. Les Britanniques, deuxième nationalité la plus touchée
Les attentats du 11 septembre n'ont pas fait que des victimes américaines, plus de 80 nationalités ont été touchées. Sur 372 étrangers décédés ce jour-là, 67 personnes étaient originaires du Royaume-Uni.

3. Ron DiFrancesco est sorti de la tour Sud alors qu'elle s'écroulait
Ron DiFrancesco sortait enfin du World Trade Center, de la Tour Sud, au moment précis où celle-ci s'est écroulée. Il a réussi à échapper à cette avalanche de débris, mais a cependant été pris dans une énorme boule de feu et s'est réveillé quelques jours plus tard à l'hôpital. Il est l'un des quatre survivants de l'étage 81 de la tour Sud.

4. Les incendies ont fait rage durant 99 jours
Il aura fallu 99 jours pour que les feux à Ground Zero soient complètement éteints, soit le 19 décembre.

5. Un troisième immeuble s'est effondré
On oublie souvent qu'un troisième bâtiment s'est écroulé ce jour-là. I s'agit du 7e immeuble du complexe du World Trade Center, qui comptait 47 étages. La plupart des gens n'ont jamais vu la vidéo de l'effondrement de cet immeuble.

6. Un message codé sur un chat
L'un des conspirateurs - Abou Abdel Rahman - a envoyé un message codé sur Internet à sa "petite amie allemande" (un autre terroriste, Ramzi Binalshibh) quelques semaines avant l'attaque. Le message disait: "Le premier semestre commence dans trois semaines. Deux écoles secondaires (Twin Towers) et deux universités (les cibles de Washington)... Cet été sera sûrement chaud... 19 certificats pour l'enseignement privé (le nombre de pirates de l'air) et quatre examens (le nombre d'avions utilisés). Bonjour au professeur. Au revoir".

7. Une société a perdu les deux tiers de ses effectifs
Le cabinet de services financiers Cantor Fitzgerald a été l'entreprise la plus touchée par les attaques. Son siège de New York était situé entre les étages 101 et 105 du World Trade Center. L'entreprise a perdu 658 de ses 960 employés. Dix ans plus tard, Cantor Fitzgerald a remis plus de 180 millions de dollars aux familles des défunts et le personnel a rempli la promesse faite de rembourser les soins de santé de leurs collègues.

8. L'acier du World Trade Center revendu
Les 185.101 tonnes d'acier du World Trade Center ont été recyclés. Le public américain avait été scandalisé lorsque les autorités ont jeté ces "preuves", mais le maire de la ville Bloomberg a répondu: "si vous voulez jeter un oeil aux méthodes de construction et à la conception des tours, il suffit de consulter les plans sur ordinateur, une pièce de métal ne nous apprendra rien de plus". (7sur7Sydney/ca)

 

Ce que vous ne saviez pas encore sur le 11 septembre

 

Ce que vous ne saviez pas encore sur le 11 septembre

 

Ce que vous ne saviez pas encore sur le 11 septembre

Publié dans USA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article