CAN 2012: C’était férié chômé et payé hier. Accueil triomphal pour les Eléphants malgré la défaite, selon un scénario des vainqueurs

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

Populations ivoiriennes venues accueillir les Eléphants.
Populations ivoiriennes venues accueillir les Eléphants.

Publié le mardi 14 février 2012 | IVOIREBUSINESS – Que ce serait-il passé si les Eléphants avaient gagné la CAN ? Car malgré leur défaite, ces derniers ont été accueillis triomphalement hier à leur

retour d’Abidjan, par la population ivoirienne.
Les petits plats avaient été mis dans les grands. Rien n’avait été négligé. C’était même férié chômé et férié hier à Abidjan et dans tout le pays.

Didier Drogba et ses partenaires ont bénéficié d’un accueil des grands jours à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny, ce lundi 13 février 2012, à 17h17mn, lorsqu’ils sont sortis de l’avion d’une compagnie gabonaise affrété spécialement.

Ils ont été accueillis au bas de l’échelle par Alassane Ouattara. Les Eléphants ont bénéficié d’ovations très nourries d’inconditionnels hystériques. C’est sur le tapis rouge qu’ils ont rejoint le salon d’honneur.
Ensuite les joueurs ont décidé de saluer les supporters venus en nombre les attendre. C’était le délire total hier à Abidjan.
Le temps de souffler, quelques minutes, avant de prendre place à bord de leur bus. Direction, l’hôtel du Golf, leur tanière. L’engin peine à se frayer un chemin. Il est pris en chasse par une horde de supporters en délire, qui ovationne Didier Drogba et ses amis. Le cortège est même immobilisé, sur la voie express de l’aéroport, au niveau du monument Attoungblan. Puis, il reprend sa route, pour aborder le boulevard Giscard d’Estaing, où une impressionnante haie humaine, composée de plusieurs milliers d’âmes, est dressée des deux côtés de la voie. Des cris de joie fusent de partout. Les Eléphants sont applaudis et félicités. Cette procession joyeuse durera près de deux heures, avant de s’achever au Golf hôtel…

Serge Touré

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article