Attécoubé : Des Frci enlèvent des jeunes gens, abattent l`un d`eux et violent la fille

Publié le par GUILLAUME DELLOH


Certains éléments des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci) se sont résolument inscrits dans la logique du piétinement des lois. Ils sont devenus des animateurs attitrés de l'insécurité. Dans la nuit du mercredi dernier 27 juillet, trois de ces indignes soldats ont fait parler d'eux, dans la commune d'Attécoubé.

Ils ont, dans les environs de la base navale de Locodjro, tué un jeune homme et violé une fille. La nuit des faits, selon les informations recueillies, il est environ 23h, quand le véhicule de type 4x4, de couleur blanche, frappé du sigle Frci, gare devant un maquis, au quartier « Toits Rouges », à Yopougon. A bord, trois hommes en treillis. "L'un d'eux me fait signe de les rejoindre," explique D.F.A, une serveuse. En approchant du véhicule, la jeune fille, la vingtaine révolue, reconnaît, selon ses propos, l'un des soldats. Il s'agit d'un certain Olivier qui lui aurait antérieurement fait des avances. Et là, elle est brusquement empoignée et littéralement jetée à l'arrière du 4X4. "A l'arrière du 4x4, je trouve deux jeunes gens dont l'un a le visage ensanglanté" confie D.F.A. Ensuite, les ravisseurs démarrent à direction de Locodjro, où ils marquent un arrêt devant une maison inachevée, dans un endroit obscur. "Là, le jeune homme blessé est débarqué et abattu de deux coups de feu. Après ce crime, deux des soldats m'entraînent dans la maison inachevée et me violent à tour de rôle,", déclare la serveuse. Puis plus tard, elle est abandonnée dans une rue à Yopougon. Aussitôt, D.F.A dit avoir joint son père à qui elle explique tout. Ce dernier à son tour saisit les Frci basées au commissariat de police du 37ème arrondissement d'Attécoubé. "Le commissaire" Olivier Durand et ses hommes promettent de retrouver les auteurs des deux actes ignobles.

FOFANA Mambé

Réagissez(0) Imprimez
Recommandez
Sponsorisé par
PARTAGER CET ARTICLE SUR
Digg Delicious Facebook Twitter Google Bookmarks Wikio Viadeo
30-07-2011 à 06:05

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article