Arrêté depuis 8 jours: Le sous-préfet de Dabou toujours détenu à la Dst

Publié le par GUILLAUME DELLOH

Le 23 février 2012 par Notre voie - Cela fait aujourd’hui huit jours que Madame le sous-préfet central de Dabou est détenue arbitrairement à la Dst. Jusque-là, aucun avocat n’a pu la rencontrer pour essayer de l’assister. Elle est exposée aux

desiderata des commissaires de police qui l’interrogent sans cesse sans qu’elle ne sache à quelle sauce elle pourrait être mangée.
Selon les dernières informations, Mme Chantal Paha attend que l’audition de l’information de la sous-préfecture de Dabou soit achevée avant qu’elle ne connaisse son sort. Un sort qui, somme toute, semble scellé si l’on en croit le volume de pression que les faussaires et quelques élus mettent sur ses supérieurs hiérarchiques en vue des élections municipales prochaines. Ce qui est sûr, c’est que tout ce qui se passe actuellement à la Dst est en totale violation des droits du sous-préfet. La garde à vue qui dure 48h renouvelable une seule fois, soit 4 jours, est passée, dans son cas, à 8 jours. Ce n’est pas normal. Par ailleurs, nous l’avons déjà écrit, le code de procédure pénale ne permet pas qu’une procédure judiciaire soit engagée contre un magistrat ou un membre du corps préfectoral sans qu’elle ne porte la griffe de la Cour suprême. Il n’est pas sûr que l’auguste institution en soit saisie. Décidément !

Zabril Koukougnon

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article