Après sa sortie au Conseil constitutionnel : Trois séries de questions à Ouattara

Publié le par Wankole DELLOH

En Afrique, « les morts ne sont pas morts ». Ils sont présents dans chacun des faits et gestes. Ils assistent les vivants, mais les poursuivent souvent. Jusque dans leur conscience pour les gronder. Ah ! Conscience! Elle peut donner des insomnies et provoquer des sorties révélatrices. Comme celle de Ouattara récemment à « la rentrée solennelle du Conseil constitutionnel ». Où il est allé chercher désespérément une personne à qui imputer les morts que ses ambitions présidentielles ont provoqués en Côte d’Ivoire. Sa dernière trouvaille, Paul Yao-N Dré, le pauvre. Mais quelques questions à Ouattara : 1 - Et la décision inique qui t’a fait roi ? - Le qualificatif « inique » attribué à la décision rendue par le Conseil constitutionnel ne s’applique-t-il pas aussi à la décision du 4 mai 2011 qui fait de Ouattara Chef de l’Etat de Côte d’Ivoire ? Ce que Yao N’dré a fait dans cette décision ne relève-t-il pas de l’arbitraire ? Ce geste n’est-il pas aussi impardonnable ? - Que dites vous de la proclamation solitaire des résultats de l’élection présidentielle par Youssouf Bakayoko au Golf Hôtel d’Abidjan, Quartier Général de campagne du candidat Ouattara ? Quel est le texte de loi qui prévoit cette proclamation solitaire ? Ce geste est-il plus pardonnable que celui du sieur Yao Nd’ré ? Ce geste n’a-t-il pas contribué à l’instauration de la crise postélectorale? 2 - Du choix de la guerre pour résoudre le contentieux électoral - Savez-vous qu’aux Etats-Unis en 2000, en Haiti en 2010, des candidats à l’élection présidentielle ont préféré recourir au recomptage des voix pour dénouer leur contentieux électoral plutôt que de recourir à la guerre ? - Si vous êtes aussi sûr de votre victoire, pourquoi avez-vous refusé le recomptage des voix proposé par votre adversaire ? 3 - N’oublions pas les autres morts - A qui attribuez-vous les morts de ce que vous avez qualifié de « révolution des œillets » en 1999 ? Oui, le fameux coup d’Etat sans effusion de sang a bien occasionné des morts. - A qui attribuez-vous les morts des nombreuses tentatives de coup d’Etat perpétrées par la branche armée du RDR sous la transition militaire en 2000 ? - A qui attribuez-vous les morts occasionnées par les manifestants du RDR après la proclamation de la présidentielle de 2000 et surtout après le rejet de la candidature de Ouattara aux législatives en 2000 ? - A qui attribuez-vous les morts de la rébellion de 2002 jusqu’en 2010? Qui a tué le Ministre d’Etat Emile Boga Doudou ? Qui a tué les colonels Yodé, Dagrou Loula et Dali Oblé ? Qui a tué les 40 gendarmes de Bouaké ? Qui a tué les danseuses d’Adjanou à Sakassou? A qui attribuez-vous les morts des jeunes patriotes de novembre 2004 ? - Ouattara attention , les morts ne sont pas morts !!! Amena Rosalie Une mère indignée

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article