Après Amadé Ouérémi : Voici le nouveau ''seigneur'' de l'Ouest - Tout sur ses activités dans la fôrêt du Yallo

Publié le par Guillaume WANKOLE

 

Il se nomme Lamine Romba dit ''Commando'', est originaire du Burkina Faso, et maître absolu qui règne sur les forêts classées, le ranch et certaines forêts individuelles de Yallo, dans le département de Sipilou.

Tous les occupants de ces forêts, essentiellement originaires du Burkina Faso, ne jurent que par lui. Selon des informations en notre possession, cet ex-combattant serait devenu, en quelques années, le bourreau des populations de Yallo. Tous se méfient de lui. Sa réputation a même dépassé les frontières des départements de Biankouma et Sipilou. À en croire certains témoins, Lamine Romba serait à la base de la disparition des forêts de l'ouest montagneux qu'il exploite sous les yeux des autorités politiques et administratives, précisément à Sipilou et Biankouma. Lamine Romba est même à l'origine de la création d'un village situé au cœur de la forêt et nommé Binkani (qui signifie en langue malinké unissons-nous, Ndlr). Ce village est situé à 5 km de Yallo. Lors de notre passage dans cette petite localité, nous avons pu constater qu'elle n'est pas électrifiée, mais elle compte deux cliniques privées et une école en construction.

Nous avons appris sur place que celui qu'on appelle ''Commando'' serait en pourparlers avec les responsables de l'Éducation nationale à Sipilou et Biankouma pour obtenir un agrément visant à reconnaître l'école qui a été construite sans agrément. Absent à notre passage dans son village, Lamine Romba nous a donné rendez-vous dans la ville de Biankouma, mais nous l'y avons attendu en vain pendant plus de deux heures, avant de retourner à Man. Toutes les autres tentatives de le rencontrer sont restées sans suite.

La forêt classée de Yallo risque de disparaître

La situation de la forêt classée de Yallo, une localité située dans la sous-préfecture de Sipilou, et proche de la frontière Côte d'Ivoire – Guinée, n'est pas reluisante. Les 26.800 hectares de forêt inscrits au patrimoine de l'État ivoirien n'existent plus que de nom. Un séjour dans cette localité, du 11 au 12 décembre 2013, nous a permis de faire le triste constat de la disparition de cette forêt. Selon les explications de certains cadres et la notabilité de Yallo, avec à sa tête le chef Dosso Manga Alphonse, l'occupation illicite de la forêt classée et du ranch a été orchestrée par l'ex-combattant démobilisé dit ''Commando'' en 2007, après la signature de l'accord politique de Ouagadougou.

A entendre les villageois que nous avons interrogés, même les forêts individuelles appartenant à certains habitants sont devenues aujourd'hui la propriété de Lamine Romba et ses compatriotes. Selon le chef Dosso et sa notabilité, des conflits fonciers et inter-communautaires pourraient éclater, parce que certaines forêts seraient arrachées de force à leurs propriétaires par ''Commando'' et ses hommes. Les autochtones attendent le déguerpissement des occupants de ces forêts, mais aussi exigent le recensement de ces derniers. Cette situation, qui ressemble curieusement à celle qui prévaut dans la forêt du Mont Péko à (...)


Photo d'archive.

Publié dans Cote d'ivoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article