Alpha Blondy à Ouattara : ''Il faut libérer Gbagbo maintenant sinon...''

Publié le par Guillaume WANKOLE

 



Alpha Blondy était tout feu tout flamme le samedi 14 décembre 2013, en direct du plateau de Serge Fattoh Ellingand sur 3 A Télé Sud. Et assurément ses propos ne feront pas plaisir aux partisans du président Ouattara.

Mais les afficionados du FPI, eux, apprécieront. ''On parle de Mandela, nous devons aujourd'hui emboîter le pas de Mandela. Houphouët-Boigny a dit : ''je préfère l''injustice au désordre''. Donc moi ce que je vais demander aux uns et aux autres, au gouvernement en place, je souhaiterais que M . Gbagbo Laurent soit libéré'' a-t-il déclaré.

Serge Fattoh surpris, lui pose la question : ''De La Haye ?'' 'Oui'' répond l'artiste qui poursuit : ''Il n'y a qu'une seule personne qui peut influer sur la libération de Laurent Gbagbo. Il n'y pas dix personnes. C'est Alassane Ouattara. Il faut qu'on libère Laurent Gbagbo, que Simone Gbagbo soit libérée, que Blé Goudé mon petit frère, soit libéré. Il faut aider M. Ouattara dans ce grand chantier qu'il est en train de bâtir. Ouattara seul ne peut pas le faire. Il faut que chacun retrousse ses manches.''

''A quoi donc a servi la tournée de réconciliation nationale dont vous avez participé'', lui demande l'animateur.
''A me faire dire ce que je suis en train de dire maintenant. C'est vrai que les hommes politiques ont commis des erreurs. Mais l'erreur est humaine. Quand les politiques sont dans un bourbier, notre devoir est de les aider à en sortir. Ouattara ne peut pas lui, parler comme ça de libérer Gbagbo, parce que les extrémistes vont le critiquer. Moi, je voudrais dire aux pro-Ouattara extrémistes et aux pro-Gbagbo extrémistes de mettre balle à terre. Il s'agit de la survie de la Côte d'Ivoire. Je vais vous dire quelque chose, dans 20 ans quand Ouattara ne sera plus au pouvoir, la Cpi a commencé actuellement avec les pro Gbagbo. La Cpi, c'est comme le chien, la Cpi c'est des Pitbull, quand ils vous tiennent ils ne lâchent pas. Quand ils auront fini avec les pro-Gbagbo, ils s'attaqueront aux pro-Ouattara. Ils pourront dire on veut Chérif Ousmane, on veut Soro Guillaume, on veut Fofié. Mais écoutez, la Côte d'Ivoire ne va pas aller remplir la Cpi. Il faut qu'on arrête. Il faut qu'on trouve une solution au problème de la Côte d'Ivoire.''

''On libère les pro-Gbagbo, on libère le président Gbagbo'' ''Et que fait-on des victimes ?'', lui demande l'animateur.
''Mais écoutez, si Mandela a été glorifié aujourd'hui, c'est qu'il a fait des sacrifices. c'est que le sacrifice de tous ces morts, doit servir de ciment , de colle pour ressouder les morceaux de la Côte d'Ivoire. Il ne faudrait pas que leur sacrifice soit vain. On va pas passer de vengeance en revanche. Sous Laurent Gbagbo, on parlait des assaillants, on disait que les assaillants ont attaqué.Maintenant que Ouattara est au pouvoir, on parle de nouveaux assaillants. La Côte d'Ivoire n'est pas le pays des assaillants. On ne va pas y passer une carrière. Donc je dis à tous les Ivoiriens, aux partis politiques, allez ça suffit ! Il n'y a que Ouattara aujourd'hui qui, de par ses contacts, peut peser de tout son poids pour que le procès Gbagbo s'arrête. Que la Côte d'Ivoire retire sa plainte. Si Ouattara ne le fait pas, alors là, nous serons dans la merde.'' s'est convaincu Jagger.

''Et si les Extrémistes pro-Gbagbo exultent pour dire que c'est une victoire de Gbagbo ?''
''Écoutez , il n'y pas eu de vainqueur dans la crise ivoirienne. J'ai toujours dit (...)


Alpha Blondy s'est montré favorable à une libération de Laurent Gbagbo



Publié dans Cote d'ivoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article