Alain Toussaint : « Un pas vers la libération de Gbagbo »

Publié le par Guillaume WANKOLE

L'ancien conseiller en communication de Laurent Gbagbo, Alain Toussaint, est convaincu que l'ajournement du verdict de l'audience de confirmation des charges contre son ex-patron, par la Chambre préliminaire 1 de la Cour pénale internationale (CPI), le lundi 3 juin dernier, est « un pas vers sa libération ».

En effet, dans un communiqué qu'il a publié depuis Paris, la capitale française, hier mardi 4 juin 2013, et dont copie nous est parvenue, Alain Toussaint affirme : « Une manche vient d’être gagnée par les avocats de la défense. Ensemble, poursuivons le plaidoyer partout, notamment dans les cercles de décision politiques et en direction des opinions publiques afin de consolider cet avantage et remporter la victoire finale. Le Président Laurent Gbagbo est innocent : la CPI, qui joue sa survie et sa crédibilité, n’a pas d’autre choix que de le libérer ».

Pour lui, la décision des juges de la CPI est un désaveu pour la Procureure Fatou Bensouda et une gifle pour le pouvoir Ouattara, qui avait transféré Laurent Gbagbo à la prison de Scheveningen à la Haye, il y a 18 mois. Celui-ci avait passé sept mois en résidence surveillée à Korhogo, une ville située dans le nord de la Côte d'Ivoire. « Cette décision est un cinglant désaveu pour le Procureur de la CPI et un coup dur pour le régime de Monsieur Alassane Ouattara, qui a monté un dossier constitué de crimes imaginaires contre son rival politique. C’est surtout un grand pas vers la libération pleine et entière du Président Laurent Gbagbo, injustement incarcéré depuis plus de dix-huit mois par la CPI », a-t-il soutenu.

 

Publié dans Cote d'ivoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article