AGBOVILLE NOIR: 3 morts et plusieurs blessés dans l’attaque du corridor FRCI

Publié le par GUILLAUME DELLOH

 

Combattant armé non identifié.
Combattant armé non identifié.

Le 09 août 2012 par IVOIREBUSINESS – On commence à en savoir un peu plus sur l’attaque dans la nuit de mardi à mercredi 08 août du corridor FRCI

d’Erymakouguié, village voisin d'Agboville, localité située à quelque 80 km au nord d'Abidjan, par des combattants armés non identifiés. Attaque qui a causé la mort de trois soldats FRCI et de plusieurs blessés, selon l’APA.
Pour le ministre de l’intérieur Hamed Bakayoko, qui s’exprimait devant la presse hier après le conseil des Ministres, « il s’agit d’un plan bien organisé et qui a été conçu depuis un moment ».
Le premier flic de Côte d’ivoire a en outre dit ceci : « Je peux vous assurer que la mort des Casques Bleus à Taï, les attaques de Duékoué, de Yopougon, du camp Akouédo sont liés ».

Selon l’APA, les affrontements qui ont eu lieu précisément à Erimakoudjé, village situé à 3 km d’Agboville, se sont déroulés aux environs de 3 heures du matin pour ne prendre fin que vers 5 heures.
« Des personnes habillées en tenue militaire, en provenance d’Abidjan, sont arrivées au corridor d’Erimakoudjé et se sont mis à tirer des rafales sur les militaires en poste », a dit une source militaire à APA.

« Les échanges de tirs ont duré plus de 2h, c’est-à-dire entre 3h du matin et 5h du matin et trois militaires ont trouvés la mort tandis que plusieurs blessés ont été enregistrés dont trois dans un état grave, ont été transférés à Abidjan », a dit cette source sans autre précision.

Eric Lassale

Publié dans Cote d'ivoire

Commenter cet article